2ème Lettre ouverte à Christian ESTROSI.

Pascal DELIRE
466, avenue Saint Hubert
06700 Saint Laurent du Var
06.78.13.02.08
pascal.delire@sfr.fr

Monsieur Christian ESTROSI
Député - Maire de Nice
Président de Nice Côte d’Azur
5, rue de l’hôtel de Ville
06364 Nice Cedex 4

Monsieur le Président,
Monsieur le Maire,

Vous n’avez pas daigné réagir personnellement à la lettre ouverte que je vous ai respectueusement adressée ce 18 septembre 2015.

Pourtant, qui mieux que vous peut – et doit – témoigner de la véracité du « contexte politique sensible », du « préjudice encouru par la ST2N », du « risque sérieux pour la ST2N » invoqués pour mon licenciement suite à la parution d’un article dans Nice Matin le 18 mai 2013 ; puisque que vous avez décidé en juillet 2012 de retirer à la ST2N l’exploitation du réseau de transport urbain pour la confier à la Régie RLA (créée spécifiquement à cet effet) à compter de septembre 2013.

Préférant croire que vous êtes tenu dans l’ignorance de la gestion « inhumaine » et « malsaine » de ce dossier, je tiens à vous décrypter les déclarations récentes et consécutives à cette lettre ouverte du 18 septembre 2015 :

Dans l’édition du 1er octobre 2015 de Nice Matin, Philippe PRADAL déclare, en sa qualité de 1er Adjoint à la mairie de Nice :

« […] Mais nous n’avions pas de poste qui correspondait à ses [mes] attentes et il n’était pas question de lui [me] proposer un poste ‘‘dévalorisant’’ par rapport à ses [mes] qualités. […] »

Et par courrier du 29 septembre 2015, Philippe PRADAL m’explique, en sa qualité de Président de RLA (?), que :

« […] Malgré vos qualités professionnelles et votre expérience dans le secteur des transports, La Ville et la Métropole ne disposent pas, à ce jour, de poste susceptible de vous être proposé dans des conditions satisfaisantes. »

Outre le fait que je n’ai jamais eu « d’attentes » particulières en matière d’emploi « qualifié », si ce n’est de ne plus être au chômage, on relève le cynisme de ces propos lorsqu’on sait que j’ai postulé à deux reprises auprès de RLA depuis mon licenciement de la ST2N : le 12 novembre 2013  [candidature - réponse] et le 04 mars 2014 [candidature - réponse] ; et en adressant en temps réel copie de ces candidatures à Philippe PRADAL … Certes, il valait mieux me laisser au chômage plutôt que de « me proposer un poste ‘‘dévalorisant’’ »…

Il convient d’admettre que la ST2N n’est pas devenue RLA ; ce sont deux entreprises distinctes et un licenciement par la 1ère n’influence en rien une embauche par la seconde ; sauf à considérer que ce licenciement vise en réalité ma mise à mort sociale

Plus affligeant encore, Philippe PRADAL déclare :

« Dans le prolongement de cette lettre ouverte [du 18 septembre 2015], j’ai contacté le directeur de Transdev, M. Rossignolle, pour voir s’il n’y avait pas un poste en adéquation avec les compétences de M. Delire dans son réseau. » (NM 01/10/15)

Et m’écrit : 

« […] Je saisis immédiatement Monsieur Franck Olivier ROSSIGNOLLE, Directeur Adjoint France de Transdev afin qu’il puisse examiner la possibilité de vous accompagner dans votre recherche d’emploi au sein des différents réseaux dont son groupe à la charge. » (Lettre du 29/09/15)

Affligeant, car celui qui a signé ma lettre de licenciement du 02 juillet 2013 n’est autre que Franck Olivier ROSSIGNOLLE

La désinformation est désormais pratiquée au plus haut niveau avec aplomb pour « soutenir » l’orgueil d’une poignée de personnages qui ont souhaité – pour des raisons qui leur sont personnelles – et qui souhaitent encore à ce jour ma mise à mort sociale. Cette pratique évoque, par de nombreux aspects, celle institutionnalisée au sein de la SEMIACS

Pascal DELIRE

Nice Matin 2015.10.07. - Grève de la faim.

2015.10.07. Grève de la faim. -  page 001

Nice Matin 2015.10.16. - Grève de la faim.

2015.10.16. Grève de la faim page 001
2015.10.16. Grève de la faim page 002

Nice Matin 2015.10.22. - Grève de la faim.

2015.10.22. Grève de la faim page 001

Nice Matin 2015.10.28. - Grève de la soif.

2015.10.28. Grève de la soif.

Date de dernière mise à jour : vendredi, 06 mai 2016